lundi 19 février 2018

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE de VIVRE A BREUILLET


Nous rappelons à votre attention la date de l'assemblée générale de 


qui se déroulera le vendredi 23 février prochain à 20 h 
à la salle de réception de Breuillet (au-dessus de la cantine municipale). 

ORDRE DU JOUR

  • Rapport moral de l'année 2017
  • Rapport financier
  • Vote des rapports
  • Perspectives pour 2018
  • Renouvellement du tiers sortant
  • Questions diverses
A l'issue de cette assemblée nous partagerons le verre de l'amitié.

Venez nous rejoindre et participer à ce moment de débat et de convivialité.

Jardinage et biodiversité


En prélude au printemps, nous avons le plaisir de vous présenter une conférence de l'association amie Natvert. 


samedi 3 février 2018

COMPTE-RENDU CONSEIL MUNICIPAL 01/02/2018




PAROLES D'ÉLUS


     




Ont été adoptées à l'unanimité les décisions suivantes :
  • Délibération 1- Convention avec la CARA pour une prestation de service relative à l'instruction du droit des sols. Il s'agit de déléguer au service compétant de la communauté d'agglomération un travail technique d'instruction des dossiers pour demandes de permis de construire, de CU, de permis de démolir... A savoir : la décision n'est pas prise par la CARA qui donne un simple avis sur la conformité du dossier. Nous avons fait valoir quelques doutes sur certains points comme la capacité de la commission municipale qui examine ces demandes à se réunir pour statuer dans les temps réglementaires. M. le Maire nous a assuré que tout serait fait pour que la commission puisse encore se réunir. Cette convention est signée pour un an. Il s'engage à ne pas la renouveler si le bilan n'est pas satisfaisant.
  • Délibération 2 – Règlement de la future salle multi-culturelle. Validée après quelques ultimes corrections.
  • Délibération 3 – Finances : ouverture de crédits en section investissements. Exercice 2018.
    C'est une opération purement technique.

Nous avons fait part de notre embarras constant sur les choix et les dépenses relatifs à la construction et à l'équipement de la salle-multiculturelle. Aussi nous avons décidé de nous abstenir sur les délibérations suivantes :
  • Délibération 3- SDEER Travaux relatifs à l'éclairage des abords de la salle des fêtes, soit 11 candélabres.
  • Délibération 6 – Demande de subvention au Conseil Départemental pour l'achat du mobilier et des gradins pour la salle. Montant total 153 656 €. Resterait à charge de la commune 57 621 €.

Nous avons pu assister à des débats qui témoignent de fortes divergences d'opinion entre les membres de l'équipe majoritaire. D'ailleurs, par deux fois, les délibérations ont été adoptées avec une abstention significative de certains membres de la majorité :
  • Délibération 5 - Indemnités versées au comptable du trésor
  • Délibération 7 - Adhésion au Comité National d'Action Sociale des personnels de la fonction territoriale.
    Il est important de souligner que les collectivités locales ont l'obligation de mener une politique d'action sociale auprès de leur personnel ce qui n'est pas toujours aisé pour les petites communes. Le CNAS propose une offre variée d'avantages sociaux (tickets restaurant, chèques vacances, petits prêts....) comme peuvent le faire les entreprises par le biais des Comités d'Entreprise. La dépense s'élève à 6 650 € par an.

Nous nous réjouissons que les 32 employés municipaux bénéficient à présent de cette action sociale.

jeudi 1 février 2018

1er février 2018
Réunion Ordinaire du Conseil Municipal à 20 h 00. 

Plusieurs points à l'Ordre du Jour seront évoqués plus les questions diverses. 


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.


vendredi 19 janvier 2018

Foyer rural (suite)

Si vous avez suivi le feuilleton du Foyer Rural de Breuillet, nous vous en communiquons le dénouement :

Hier, une Assemblée Générale Extraordinaire s’est enfin tenue, après 4 ans de démarches d’Yvon ROULLIN.
Grâce à sa ténacité, la situation a pu être clarifiée.
L’association du Foyer Rural, endormie depuis 7 ans, a été dissoute.
Suite à cette dissolution, les actifs (environ 6 300 € de trésorerie) seront versés aux deux associations de parents d’élèves de l’école maternelle et primaire de Breuillet.

mercredi 17 janvier 2018

Foyer Rural. Reprise ou dissolution ?

Après de nombreuses péripéties, l'association Foyer rural a tenu une assemblé générale le 14 décembre 2017. Lors de cette réunion, le Président a fait un rapide historique de l'association et des raisons qui ont provoqué sa déliquescence. Il a fait part de sa volonté de dissoudre l'association qui est restée en sommeil depuis trop longtemps, à moins qu'un repreneur ne se présente.
Yvon Roullin qui réclamait la tenue de cette Assemblée générale depuis de nombreuses années a fait part de sa volonté de redynamiser le Foyer Rural en créant notamment une section Tennis de Table.
Des échanges tendus, malheureusement pollués par des conflits de personnes anciens et stériles, ont mis en lumière les désaccords entre les deux parties, tant sur le fond, (dissoudre ou non l'association), que sur la forme (démarches à suivre pour assurer en toute légalité cette éventuelle dissolution).
Grâce à la compétence et à la volonté des instances départementales présentes de débloquer la situation, il a été décidé :
  • d'organiser une Assemblée Générale Extraordinaire, en bonne et due forme, seule habilitée à prendre une telle décision.
  • de convoquer les adhérents de l'association à jour de leur cotisation lors de la dernière année d'activité précédant sa mise en sommeil.
Lors de cette assemblée les actifs seront mis à plat et une décision sera prise soit pour une dissolution, soit pour une reprise.
Elle se tiendra à 20h30 le 18 janvier prochain à la salle de réception (au-dessus de la cantine).
Vous êtes invités à y assister.

Il est utile de rappeler qu'une structure comme le Foyer Rural a pour vocation de susciter et d'accueillir toute activité de loisir, culturelle ou sportive sans nécessité pour chacune de créer une association spécifique. C'est d'une grande facilité et permet une appréciable souplesse pour des petits groupes qui peuvent se constituer sans lourdeur administrative.
Si vous souhaitez participer à la reprise de cette association soyez au rendez-vous ou contactez Yvon Roullin.

vendredi 12 janvier 2018

En souvenir de Monique

En ce début d'année, il nous est consolateur d'évoquer le souvenir de Monique Machefert qui fut pendant 30 ans une des belles figures de Vivre à Breuillet depuis sa création en 1985. Elle en fut longtemps secrétaire et a participé avec beaucoup d'enthousiasme à toutes ses activités.

Issue d'une famille nombreuse originaire de Vendée, Monique Fétiveau a passé son enfance au Bois du Breuil, avant de partir très jeune, comme employée de maison à la Tremblade. Son mariage avec Jacques Machefert concrétisa son retour sur notre commune quand le couple décida d'y faire construire sur les terres familiales aux Petits bois, proches du Grallet, et s'installa avec leurs deux petites filles. Elle y vécut jusqu'à son décès le 6 janvier 2017.

Connue de tous, elle aimait aller vers les autres et savait les mettre à l'aise pour recueillir informations et témoignages des péripéties de la vie quotidienne. La radio de Vivre à Breuillet, « radio libre » qui émettait une fois par mois, diffusait ses reportages sur Royan Fréquence. Elle écrivait de nombreux articles pour le magazine de « Vivre à Breuillet » dédié à la vie Breuilletonne. Elle en assurait depuis toujours la mise en page, travail minutieux pour lequel elle s'était formée au fil des ans. C'était une tâche  considérable. En effet pendant de nombreuses années, la publication mensuelle de Vivre à Breuillet (entre 20 et 30 pages) fut la seule à apporter aux habitants les informations de la vie de notre commune, et s'enrichissait de pages sur des sujets de fonds. Et ce, grâce aux nombreux annonceurs, commerçants et artisans qui participaient à son financement et que Monique ne manquait pas de solliciter avec efficacité. Dans le numéro spécial édité pour les 20 ans de l'association, elle a fait une présentation fort intéressante de tous les villages de la commune*.

Active au sein du Foyer Rural elle participait largement à cette vie associative qui rassemblait à l'époque la population breuilletonne dans un souci de créer de la vie dans le village. Elle a longtemps animé et tenu bénévolement les permanences de la première bibliothèque de Breuillet fondée au sein du Foyer Rural grâce à des dons d'ouvrages et grâce à une petite subvention de la mairie. Avec pour collaboratrices Yannick Cantin, Dany Bondoux et Jacqueline Palluas. il fallait couvrir les livres, les répertorier, créer les fiches. Cette activité demandait une grande organisation et beaucoup de travail. Ses conseils de lecture étaient appréciés autant par les enfants que par les dames. C'est seulement en 1995 que la commune a créé la bibliothèque municipale en s'appuyant sur le fonds existant.

Première lectrice de son cher époux et auteur préféré, elle savait faire partager son amour des livres et de la lecture. Cultivée, elle aimait le théâtre mais surtout le jazz dont elle était devenue, au contact de Jacques, une amatrice éclairée et passionnée.
Sillonnant les rues de Breuillet à vélo, elle était toujours volontaire pour distribuer les publications de l'association et en profitait pour entretenir avec tous des liens chaleureux.
Nous aimions la croiser au marché du mardi matin, lors de ses promenades dans nos chemins, accompagnée de son chien.
Elle nous manque.


(*) quelques exemplaires de ce numéro spécial sont encore disponibles.

mercredi 6 décembre 2017

Super classement !

Le breuilleton de naissance, Ismaël Guilliorit vient de se classer 5e au championnat du monde de surf adapté en Californie. Il n'a pas concouru sous la bannière saintongeaise mais sous celle de la Norvège, pays de sa maman. Un joli clin d'oeil ! Toutes nos félicitations à Ismaël.

mardi 14 novembre 2017

PAROLES D'ÉLUS

PAROLES  D'ÉLUS
          Nos observations sur le Conseil Municipal du 8 novembre 2017
Nous avons approuvé les transferts de compétences de la commune ou de l’Etat vers la CARA (assainissement des eaux usées, gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations, accueil des gens du voyage, détermination des conditions financières et patrimoniales, zones d’activité économique, etc.).
Nous nous interrogeons néanmoins : Leurs fondements sont ambitieux et nous paraissent justes, en vue d’une cohérence territoriale afin d’harmoniser au sein de notre pays la vie de ses habitants par une vision globale et humanisée, mais ils demandent à nos élus municipaux d’être présents et fortement impliqués lors des réunions et commissions de la CARA et d’y apporter un regard critique.
La démocratie doit exister partout, l’écoute des petites et moyennes communes doit être réelle pour que toutes grandissent en harmonie dans une vision d’avenir à long terme.
En ce qui concerne la salle multiculturelle, une réflexion va enfin être menée afin d’envisager sa gestion (conditions d’occupation, tarifs de location, gestion du matériel…). Nous nous sommes positionnés pour faire partie de la commission en charge de cette réflexion, composée de 11 personnes élues. 
Quant au projet culturel, qui logiquement aurait dû préexister à la construction de cette salle, il n’en a toujours pas été question.
Nous regrettons toujours que les commissions ne soient pas ouvertes aux habitants du village. Leurs compétences et leur implication pourraient apporter un regard novateur.
Entretien des espaces publics : Les directives nationales demandent de limiter, voire d’interdire l’utilisation de produits phytosanitaires. Comment faire pour l’entretien de nos espaces publics ?
Il a été fait le choix de missionner la Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles (FREDON) pour réaliser un diagnostic suivi de propositions pour notre commune.
Nous approuvons totalement cette action.

Laurent LAMBROT, Véronique BESNIER, Dominique VAUVELLE, Diane BRÉJON