vendredi 18 mai 2018

Espèces nuisibles : les chenilles processionnaires du pin.


Vous les avez peut être déjà observées, se déplaçant en procession sur le sol de la fin janvier au mois d'avril. Elles sont nuisibles à double titre.

Grosses dévoreuses d'aiguilles, elles peuvent défolier un arbre en moins de vingt ans.
Leurs poils urticants sont dangereux pour les yeux et le système respiratoire des personnes fragiles (asthme). Elles sont également dangereuses pour les animaux domestiques, principalement les chiens, les chats et les chevaux (nécroses de la langue). Les chenilles sont dangereuses même à distance car leurs poils sont éjectables. Si la chenille est menacée, elle projette ses centaines de milliers de poils urticants longs d'à peine 1 mm qui demeurent en suspension dans l'air, pouvant alors être inhalés ou atteindre les yeux.
Un temps combattues par dispersion par hélicoptère de produits jugés depuis dangereux pour l'environnement, il convient à présent de prévenir leur expansion par des méthodes plus douces :
     Favoriser la nidification de leurs prédateurs naturels, en particulier les mésanges qui en font leur régal, jusqu'à 40 larves par jour. (Les entomologistes sont partagés sur l'efficacité de ce procédé.) Il faut prévoir un nichoir tous les 30 mètres ! Le coucou et la huppe fasciée sont aussi des prédateurs de la chenille.
     Les pièges à phéromones sexuelles se posent de mi-mai à fin octobre à la période d'envol des papillons mâles. On en trouve dans les jardineries.
     Poser des écopièges sur les troncs des pins porteurs des nids de chenilles. L'hiver est la période idéale.
Si il est un peu tard en fin d'hiver pour installer des écopièges, c'est le bon moment pour fabriquer et poser les nichoirs à mésanges.

La CARA fournit gratuitement des Écopièges aux particuliers qui en font la demande. Contactez le Service des Espaces Naturels Sensibles au 05 46 22 19 20 pour fixer le jour de votre passage. Pensez à vous munir d'une pièce d'identité et d'un justificatif de domicile.
 Retrouvez toutes ces informations sur le site de la CARA en suivant ce lien


-->

samedi 12 mai 2018

Le retour des moustiques.

C'est chaque fois la même chose, l'arrivée du printemps coïncide, c'est fort dommage, avec le retour, si peu désiré des moustiques.

Rappel des moyens d'action.

Le traitement des moustiques est assuré par l'EID Atlantique (Etablissement Interdépartemental pour la Démoustication du Littoral Atlantique) qui regroupe 5 départements (Charente-Maritime, Gironde, Loire-Atlantique, Morbihan, Vendée).
L'hélicoptère est le moyen le plus efficace pour traiter les moustiques, mais dans les zones les plus sensibles, notamment celles consacrées à la conchyliculture, le traitement est réalisé par des équipes au sol. Et seuls les secteurs comportant des larves, sont traités. C'est plus cher, mais plus écologique ! Les produits utilisés sont sélectifs et n'impactent que certaines espèces , les plus dangereuses.
L'EID prévient toujours les mairies de leur intervention et du secteur concerné.
Mais n'oubliez pas pour autant les consignes de prévention en éliminant de vos jardins toutes facteurs favorisant la pullulation :
  • couvrir les réserves d'eau et nettoyer régulièrement gouttières et caniveaux,
  • vider ou ranger les récipients pouvant contenir de l'eau,
  • valoriser les déchets et éviter les dépôts sauvages.

Le tigre fait peur.

Vecteurs de maladies telles que la dengue et le chikungunya les moustiques tigres sont en phase d'expansion et 42 départements sont concernés. Ils ont été repérés depuis 2013 sur la Charente-Maritime. 

L'ensemble des experts prédisent une implantation potentielle de ce moustique sur l'ensemble du territoire métropolitain et préconisent une veille entomologique renforcée.



                                        Carte de l'implantation en 2018.
                                              Cliquez pour agrandir.

Afin de détecter précocement l'introduction de cette espèce invasive, l'EID Atlantique a mis en place une procédure de signalement et développé une application smartphone disponible gratuitement sur Apple Store et Google Play. Cette application permet aux particuliers de les prendre en photo et de transmettre ces données directement.


Pour tout savoir sur les moustiques, et mieux lutter contre leur prolifération rendez-vous sur le site de l'EID : http://www.eidatlantique.eu

mardi 8 mai 2018

Communiqué Vivre à Breuillet. Mai 2018

Comme de nombreuses associations, Vivre à Breuillet souhaite, faciliter les démarches de ses adhérents, aussi nous mettons à votre disposition ci-dessous le bulletin d'adhésion 2018. Vous pouvez télécharger l'image pour impression.

Comme pour toutes les associations régies par la loi de 1901, une adhésion a deux objectifs : 
  • elle permet de participer à la vie et aux activités de l'association et pour ceux qui le souhaitent, de prendre part aux décisions lors de l'assemblée générale et se présenter aux élections internes.
  • elle offre à l'association un revenu régulier qui lui permet d'assurer ses dépenses courantes et de mener ses activités habituelles.

Notre association édite régulièrement une feuille d'information nommée Vivre à Breuillet INFOS. Comme toute publication, elle a un coût et mérite votre soutien. 

Le programme de l'année 2018 décidé en assemblée générale se réalise selon nos objectifs :

En Février le n° 47 de la feuille d'INFOS a présenté un bilan à mi-mandat des élus n'appartenant pas à la majorité. 
Le 20 avril la conférence sur l'agro-écologie a trouvé son public de personnes intéressées par ce sujet d'actualité. Nous en avons donné un compte rendu sur ce blog.
Le n° 48 de la feuille d'INFOS est en préparation sur le thème de l'environnement et paraîtra courant juin.
Le 1er juillet le marché fermier et son repas champêtre organisés par notre association sera une occasion de vous rencontrer.
En octobre une nouvelle conférence vous sera proposée sur un thème qui vous sera annoncé prochainement.
Enfin, le n° 49 de la feuille Vivre à Breuillet INFOS paraitra en fin d'année ou début 2019. 

jeudi 3 mai 2018

THEATRE A BREUILLET

Samedi 5 mai à 20h30 Salle multiculturelle
AMOUR, REVANCHE ET IRONIE

La compagnie Jocrisse sera en représentation pour la dernière de sa pièce AMOUR, REVANCHE ET IRONIE, écrite et mise en scène par Laurence Joguet.
En première partie, quelques sketches, un petit entracte avec de quoi se rafraîchir, ou se réchauffer, et en deuxième partie, la pièce en titre.

Une histoire si banale et pourtant...
Edouard et Marlène sont mariés depuis 20 ans. Persuadé que sa femme le trompe Edouard tente de la surprendre dans les bras de son amant. Mais l'amant est-il celui que l'on croit ? Qui piégera l'autre ? Josepha, petite bonne naïve, ne sait plus où donner de la tête, mais saura tirer son épingle du jeu. Quant au notaire, il est un des gagnants de l'histoire. Quiproquos et rebondissements inattendus pour une chute qui ne manque pas de piment.

Au cours de cette soirée, une dizaine de comédiens monteront sur les planches pour vous divertir. Humour et bonne humeur seront au rendez-vous.

Accueil du public à partir de 20h00.
L'entrée est à 8 euros, 7 € pour tout adhérent d'une association Breuilletonne, gratuit pour les moins de 12 ans.

Pour tout renseignement et réservation : 06 99 40 46 81

mardi 1 mai 2018

Au revoir Édith

En 2007, nous l'avions filmée dans son jardin du Grallet où elle nous avait très gentiment accueillis. Édith Fougère participait alors, comme 14 autres concitoyens, à la seconde partie de la "Mémoire Breuilletonne" (réalisée par Vivre à Breuillet) intitulée : "Un village sous l'occupation".
C'est avec une réelle ouverture d'esprit et une grande lucidité qu'elle nous avait apporté son témoignage sur cette difficile époque. On se rappelle notamment son récit de la dramatique prise d'otages consécutive à l'agression de soldats allemands à la Pointe à Birot.
Mais elle évoquait aussi avec beaucoup de chaleur, la Libération et la reprise de l'activité dans les années cinquante. Elle concluait d'ailleurs la vidéo sur des paroles optimistes quant à l'avenir.
Édith était née en 1927, elle vient de nous quitter en cette fin avril 2018. Les nombreux habitants de la commune qui l'ont connue et appréciée, la retrouveront avec plaisir, en compagnie de ses amis, dans quelques extraits de notre vidéo, en cliquant ICI.
Une manière toute simple de lui rendre hommage.

mercredi 25 avril 2018

Dimanche au jardin

Dimanche 29 avril 
rendez-vous au parc de loisirs pour les amateurs de jardin.


Manifestation organisée par la mairie de Breuillet 
avec la participation des associations volontaires.

lundi 23 avril 2018

Une nouvelle salle pour Breuillet

Samedi 21 avril 2018 : acte de naissance de la salle multiculturelle de Breuillet.
Après une inauguration très officielle par Monsieur le Maire et ses invités d'honneur, les breuilletons venus en nombre ont pu découvrir la nouvelle salle et ses équipements. Puis, c'est sous un soleil radieux que tous ont pu partager leurs premières impressions lors du vin d'honneur qui a suivi.

La salle n'étant pas encore baptisée, chacun a pu participer au choix de son nom parmi les cinq proposés en glissant son bulletin dans l'urne disposée dans le hall d'accueil. Nous attendons le résultat de cette consultation populaire.


Ce lieu nouveau permettra l'organisation de nombreux évènements et sera prioritairement à disposition de la commune et des breuilletons, associations et particuliers. 

Le soir même, c'est donc dans sa configuration "salle de spectacle" que Jil Caplan s'est produite pour cette toute première affiche.
La chanteuse a interprété ses dernières chansons évoquant l'amour, le temps qui passe, sur des mélodies teintées de jazz manouche.

Le public a reconnu avec plaisir le tube qui l'a fait connaître Comme sur une balançoire.
Accompagnée d'excellents musiciens elle aussi rendu hommage à Jacques Brel dans une version personnelle endiablée de Madeleine, très applaudie.
Le concert affichait complet depuis de nombreux jours et ce fut un bon moment pour les breuilletons qui ont pu s'inscrire en temps voulu.
Pour les autres, rien n'est perdu. Le programme de la saison 2018-2019 présenté en partenariat avec le CREA leur proposera d'autres occasions de spectacles et de concerts. Pour cela, rendez-vous le 8 septembre prochain.

samedi 21 avril 2018

UNE VIE DE PASSION : PAYSAN !


Une bonne cinquantaine de personnes étaient présentes hier soir pour écouter Benoît Biteau, dont Monsieur Jean-Pierre Tallieu, président de la CARA. 



C'est avec passion que le paysan agronome a pointé du doigt les incohérences du système agricole en place. Pragmatique, il démontre par les faits et ceux-ci sont édifiants. Par exemple : "pour produire 1 kg d'azote de synthèse, il faut 1,5 L de pétrole ou de gaz, et pour produire un hectare de blé, de colza ou de maïs, le modèle agricole productiviste mobilise entre 200 et 270 kilos d'azote par hectare soit 300 à 400 litres de pétrole avant même d'avoir commencé à faire tourner les moteurs du tracteur". Pour lui, il y a urgence à "bâtir maintenant l'après prétrole en agriculture". 
Déplorant le retard important accumulé depuis plusieurs années dans le versement des aides de la PAC aux agriculteurs ayant fait le choix d'une autre agriculture, plus "vertueuse", il dégage des pistes de travail pour une réorientation de ces aides, comme de les attribuer par "unité de travail humain plutôt que par hectare".
Fort de son bons sens paysan, il défend un élevage respectueux des animaux et prône un retour à des produits authentiques de terroir, grâce à des méthodes indiscutables comme « faire manger de l'herbe aux herbivores ».

De nombreux sujets ont été abordés et les auditeurs ont manifesté leur intérêt par la pertinence de leurs questions : pesticides, gestion de la ressource en eau et retenues de substitution, enseignement agricole, le bio à la cantine, la certification bio... Tant de questions qu'il eut fallu des heures pour en venir à bout ! Tous pourront trouver des réponses dans l'ouvrage dont Benoît est l'auteur, Paysan résistant ! aux éditions Fayard.

Après une séance de dédicace, le pot de l'amitié avec pineau et vins des Charentes Bio, a été le point d'orgue de la soirée.

jeudi 19 avril 2018

Paysan résistant !

Benoît Biteau sera à Breuillet vendredi soir pour animer une conférence-débat sur un thème qui lui tient à coeur : les enjeux de l'agro-écologie. 
Agronome de formation, il a repris la ferme familiale en s'engageant dans une reconversion complète du modèle de production. Engagé, militant, il aime partager son expérience et excelle à expliquer les problèmes complexes de l'agriculture. Il s'emploie à promouvoir des modes de production vertueux, respectant les équilibres écologiques, soucieux du bien être animal, de la santé des hommes et à sensibiliser tous les publics à ces défis.

Salle de réception de la mairie
le 20 avril à 18 h 30.

Entrée libre.

jeudi 5 avril 2018

Conférence FAMILLE ZÉRO DÉCHET

Le centre Socio-culturel de Royan reçoit ce vendredi Jérémie PICHON dans le cadre de la semaine de la famille.
Durent 18 années passées au service d'ONG, Jérémie PICHON fait le triste constat d'un système basé sur la surconsommation dévastateur pour l'Homme et son milieu. En 2014 il décide de se lancer en famille dans un défi Zéro Déchet. En 3 ans, de 390 kg de déchets ils passent à 1 kg, soit un bocal par an ! Ils en tirent un livre, Famille « presque Zéro Déchet Ze Guide ».
Lors de sa conférence Jérémie PICHON nous raconte avec humour comment ils ont mené leur aventure. Il décrit surtout les bénéfices insoupçonnés qu'ils ont tiré d'un tel changement. Car en éliminant leurs poubelles, ils dessinent un mode de vie soutenable, sobre et heureux.
Au Centre de Marne-Yeuse à partir de 18 h.

Spectacle suivi d'un débat et d'un pot de l'Amitié. Entrée Libre